[Chronique] La Dame de Reykjavík T. 1 de Ragnar Jónasson

Couverture du livre la dame reykjavik tome 1

Ragnar Jónasson avait séduit le public des Boréales avec son policier Ari Thor, novice dans la vie de couple et dans son métier. Avec Hulda, il met à l’honneur une femme d’un âge certain, dotée d’un vif intellect et qui se sent encore habitée par une énergie très forte. Il faut une bonne paire de chaussures de randonnée pour suivre ses traces, ne pas se fier à son âge. Hulda a de l’endurance et nous emmène en des lieux où les ténèbres sont tombées.

[Chronique] Cargo de Marianne Rötig

chronique Cargo

Une jeune femme part sur un cargo. Sept jours entre Le Havre et l’île de Malte. C’est long et court à la fois. Il n’y a que des hommes à bord : l’équipage est composé des officiers et de Philippins, pour les tâches qui n’incombent pas à la navigation. Un prologue et un épilogue encadrent sept chapitres qui suivent le rythme du voyage et les jours de la semaine, marqués du sceau des planètes auxquelles ils se réfèrent. Jupiter ouvre la marche, Mercure la clôt.

[Chronique] Sans adresse de Pierre Vinclair

livre chronique_sans_adresse

Pierre Vinclair est un poète passionné de poésie, de technique poétique. Non seulement il écrit mais, dans la seconde partie du recueil, il explique pourquoi et comment il élabore ses sonnets. Homme d’échanges, il rapporte ses discussions écrites – parfois en vers – avec des amis poètes ou des poètes qu’il a lus ou rencontrés : Laurent Albarracin, correspondant privilégié, Ivar Ch’Vavar, critique attentif et bienveillant. Pierre Vinclair est surtout un homme de partage. Lui qui a « repris » le Kojiki (épopée japonaise) et traduit le Shijing (poèmes chinois) pratique avec la même aisance le partage de la vie et des mots, ce lien essentiel en poésie, cet art du dire.

[Coup de cœur de libraire] Où va Mona de Jérôme Ruillier

Photo de Gwenael BREHAULT

En voilà un premier livre très original. On va suivre du bout du doigt l’apprentissage de la vie de Mona, qui frissonnera au milieu des bois, qui courra après les fleurs… Ce bel album cartonné, construit de manière verticale du bas vers le haut laisse place à la rêverie, nous emmène hors des sentiers battus, vers l’apprentissage de la vie, de l’autonomie aussi.